WoltaRP
Bienvenue sur WoltaRP !

Nous t'attendons pour vivre pleins d'aventures ensemble, tous ça grâce à ton imagination. Si tu as des problèmes d'enregistrement, nous t'invitons à la table des étrangers pour nous exposer ton soucis. Nous nous chargerons de t'aider.

Allez, n'hésite pas à t'inscrire !


Trace le destin de ton woltarien à l'aide de ton imagination et de ton clavier
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le silence du papillon

Aller en bas 
AuteurMessage
Elystraé Thorgal
Enfant
Enfant
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 29

Ton woltarien
Prénom et nom: Elystrae Thorgal
Ville d'origine: Vésén la sauvage
Boulot: Future Exploratrice

MessageSujet: Le silence du papillon   Dim 20 Mar 2011 - 0:56

Elystraé observait le soleil couchant sur le désert de Vésén. Son esprit virevoltait sur ses derniers rayons, tel un papillon de feu butinant un champ de fleurs de sable. La dureté de la vie dans cette cité ne semblait pas effrayer la jeune woltarienne. Ici on était loin de la nombreuse population de Setia ou de la mer de Begy. Elys espérait seulement qu'elle ferait quelques rencontres, et peut-être se trouverait-elle même des amis, mais elle n'en demandait pas tant pour le moment.

Cette première journée avait été dérangeante, pourtant elle avait bien commencé. Les rayons du soleil avaient caressé la peau de la petite woltarienne à travers les grandes baies vitrées de son petit appartement. Mais c'était pour cette raison qu'elle l'avait choisi. Il se composait d'une pièce unique, contenant un coin cuisine, et une petite salle de bain derrière un morceau de mur. Pour le moment, il ne contenait que peu de meubles, mais Elys avait déjà des idées pour l'aménager à sa guise. Ne plus se réveiller aux côtés de Mysthariel, l'avait perturbé, si bien que la vieille woltarienne avait fini par louer un appartement dans l'immeuble voisin du sien. Ainsi Elys pouvait la voir régulièrement, tout en jouissant d'une certaine autonomie.

Les heures à l'école s'étaient écoulées, sans qu'elle n'y prête attention. L'école était un lieu qu'elle affectionnait assez, tant que ses camarades ne décidaient pas par tous les moyens de la faire parler, ce qui était arrivé, jusqu'à ce que le professeur de géographie vienne y mettre bon ordre. Depuis sa situation s'était améliorée, et Elystraé pouvait apprendre correctement. Elle aimait particulièrement les cours de géographie.

Les cours terminés, La jeune woltarienne s'était rendue jusqu'au hangar de l'aéroport. Elle espérait y trouver du bois pour la réalisation d'un de ses projets, quelques objets paressèrent intéressants, mais elle n'osa demander la permission de les emporter. Si bien qu'elle s'était assise sur ce rocher, observant le ciel se parer de ses couleurs de nuit. Perdue dans ses pensées, elle n'entendit pas le bruit de pas dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Jay Jun Jack
Enfant
Enfant
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 03/03/2011

Ton woltarien
Prénom et nom: Jay Jun Jack
Ville d'origine: Vésén
Boulot: Eleveur de Kirkegaards

MessageSujet: Re: Le silence du papillon   Lun 28 Mar 2011 - 16:38

" La Terre promise est toujours de l'autre côté du désert. "
Henry Havelock Ellis, extrait de La Danse de la vie

    Jay Jun Jack, fils de Joseph Berger et Sissy Black Jack.
    Ces mots voguaient dans l’esprit du jeune woltarien. Il ne devait en aucun cas les oublier, en perdre le sens. Voilà une heure qu’il courrait désespérément à la recherche d’une trace de vie. Effrayé à l’idée de perdre le peu de forces qu’il lui restait, il ne s’était pourtant pas arrêté et s’approchait bientôt du centre de la ville. Son premier objectif était d’atteindre l’aéroport, où il trouverait certainement de quoi se nourrir. Ses derniers instants dans le chalet familial s’étaient envolés... Alors qu’il avait franchi l’interdit en fouillant les placards de la cuisine, il ne s’était pourtant pas nourri de la masse immense de victuailles qui avaient recouvert la table de la cuisine.

    Affamé donc, il découvrait à l’horizon la silhouette cubique de l’aéroport.
    En l’instant, le sable succédait au sable. La ville urbaine semblait fuir de jeune woltarien, coulant sur la poussière d’or. Pala-sol jouait de la patience woltarienne en reflétant ses longs rayons ardents sur le sol trompeur. Ainsi, il se forma comme une mer d’eau fraiche entre la ligne de l’au-delà et Jay. Sa longue course l’ayant autant assoiffé qu’il avait faim, il se jeta la tête la première dans les vagues et... se trouva allongé à même le sol. Les larmes lui montaient aux yeux, il les ravala ; il se releva et, plus décidé que jamais, repris sa course à une allure plus raisonnable.

    Bientôt, il arrivait dans la Vésén urbaine et s’en réjouissait. De toute part surgissait des étalages présentant diverses marchandises, toutes plus alléchantes les unes que les autres. Comme s’il avait passé toute sa petite enfance dans les quartiers malfamés, Jay vola une tomate juteuse sans que personne ne l’ait remarqué. Il y croqua à pleine bouche et sut ainsi attendre encore un peu, le temps de trouver un repas plus complet. Seulement, il était évident qu’il n’aurait comme seule solution de survit le vol à l’étalage, avant que de trouver quelconque rémunération.

    Progressant encore vers le centre, il vit disparaitre les stands, au profits de ruelles sombres et malodorantes. Si les woltariens croisés au préalable étaient bien habillés, souriants, chaleureux, ici ils se faisaient plus rares, couverts de piercings et tatouages, sombres jusqu’au plus profond d’eux-mêmes. Jay ne se sentant pas du tout à l’aise, il reprit sa petite foulée et arriva bientôt auprès de son objectif : l’aéroport de Vésén. L’entrée principale était surveillée par deux mâles baraqués, lunettes noires et costumes trois pièces. Relativement effrayant dirons-nous... C’est aussi ce que pensa Jay, qui stoppa net sa progression et chercha du regard un autre passage vers l’intérieur. Ce qu’il trouva.

    La première entrée était intimidante par les woltariens qui la gardait, tels des chiens devant la maison d’une célébrité. Cette seconde l’était par la noirceur de son intérieur. Le passage ressemblait à l’entrée d’un hangar, à ceci près qu’il était enterré sous le bâtiment. Deux lumières y propageaient leur faible lueur, l’une d’elles clignotait régulièrement. Jay y pénétra prudemment, timide et attentif au moindre bruit. Inutile de décrire sa surprise lorsqu’il découvrit, devant la porte béante, une woltarienne assise sur un rocher. Il était passé devant elle et le l’avait pas vue... Dans la lumière rougeâtre du crépuscule, elle paraissait irréelle. Doucement, il avança vers elle et posa une main sans brusquerie sur l’épaule frêle de la demoiselle.


Dernière édition par Jay Jun Jack le Jeu 28 Avr 2011 - 3:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elystraé Thorgal
Enfant
Enfant
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 29

Ton woltarien
Prénom et nom: Elystrae Thorgal
Ville d'origine: Vésén la sauvage
Boulot: Future Exploratrice

MessageSujet: Re: Le silence du papillon   Mer 30 Mar 2011 - 1:11

La jeune woltarienne rêvassait sur son rocher, observant le soleil couchant. C'était dans ces moments-là qu'elle trouvait l'inspiration pour ses prochains kimonos. Peut-être dans les tons jaunes orangées, évoquant le crépuscule. Pour la matière, elle hésitait encore, il faudrait qu'elle se renseigne sur quels tissus pouvaient s'acheter.

Si bien qu'elle parut ne pas réagir aux bruits de pas, mais se retourna à demi, en sentant quelque chose de chaud se poser sur son épaule sans brusquerie. Elle aperçut d'abord une patte aussi rouge que la sienne, mais ce n'était pas la sienne, puisque celle-ci était plus chaude, presque brulante. Puis un bras, et enfin un visage aux yeux différents. La jeune woltarienne resta immobile, les yeux posés sur le visage du woltarien mais l'esprit ailleurs.

Il avait une couleur assez proche pour que cela l'étonne, les autres rouges qu'elle avait croisé étaient soit plus flashy, soit plus sombre. Mais pas de rouge sang si particulier. Et son oreille colorée. Mais ce qui la fascinait le plus était ses yeux , l'un d'océan, l'autre de soleil. Il lui évoquait un soleil couchant.

Peut-etre que la woltarienne s'envolerait tel un papillon, s'il bougeait sa main, peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Jay Jun Jack
Enfant
Enfant
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 03/03/2011

Ton woltarien
Prénom et nom: Jay Jun Jack
Ville d'origine: Vésén
Boulot: Eleveur de Kirkegaards

MessageSujet: Re: Le silence du papillon   Jeu 28 Avr 2011 - 3:30

    Sa respiration avait du mal à reprendre son cours normal. Il se sentait faible, la langue pâteuse, les jambes en guimauve et le front en sueur. Jamais il n’avait entendu parlé de cette fameuse légende, selon laquelle un woltarien trop chanceux avait reçu la faculté de changer en or tout ce qu’il touchait - pourtant, à cet instant, il espérait se découvrir un don semblable qui lui permettrait de liquéfier tout solide alentour, tant il souffrait de la soif.

    La menue woltarienne le regardait de ses grands yeux ambrés. Non, elle orientait son visage vers lui mais ne le regardait pas. Peut être même ne le voyait-elle pas... Cette pensée affola Jay, qui se demandait déjà si une woltarienne décédée pouvait demeurer assise. Elle semblait avoir été hypnotisée, ou pire, pétrifiée. Le jeune wolt la prit par les épaule et exerça une légère pression sur ses doigts afin de... la ranimer ?

    - Made-moiselle... J’ai besoin... boire...

    Ses jambes qui flageolaient ne le maintinrent pas longtemps debout ; il s’effondra sur lui même, emporté par la fatigue jusque dans les bras de Morphée. Enfin, il se sentait revivre. Allongée dans l’herbe, par un beau matin de printemps, il profitait des soleils, avant qu’ils n’atteignent leurs zéniths et ne deviennent trop chaud pour un bain de bonheur. Une ombre vint se dessiner sur son visage : un papillon volettait au-dessus de sa tête !

    Lorsqu’il ouvrit les yeux pour en avoir le coeur net, il était de nouveau allongé au pied du rocher, la woltarienne bordeaux penchée sur lui. De là, il pouvait voir tous les détails de sa face ; depuis son petit nez rose bonbon partaient deux grandes rayures parallèles qui filaient jusqu’aux oreilles dressées, couronnées d’une tache grisâtre. Elle était superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le silence du papillon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le silence du papillon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le papillon des étoiles
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice
» Sous les frondaisons d'un arbre [PV : Papillon Etoilé]
» Iaana Liblikas, Papillon à l'odeur de mort.
» Entrainement de chasse | PV Nuage de Papillon |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WoltaRP :: Mairie Nationale :: Poubelles-
Sauter vers: